Guerre ouverte Wikipedia : information éparse, inexacte, protégée voire verrouillée


Voyage en partance pour Wikipedia France, rendez-vous sur la page du journaliste Luc Rosenzweig à la rubrique ouvrages, celui-ci :


Fous d'enfance : qui a peur des pédophiles ? (avec plusieurs cosignataires dont Gabriel Matzneff, René Schérer, Bernard Faucon et Guy Hocquenghem), Éditions Recherches, 1979.


Il s'agit du numéro 37 de la revue Recherches, un numéro censuré par l'éditeur lui-même dans les années 1980 car il évoquait la pédophilie avec une ribambelle de pro-pédophiles dont Gabriel Matzneff, René Schérer, Jean-Luc Hennig et Gilbert Villerot (condamné pour pédophilie), de grands hommes en somme. L'éditeur ne fait pas étalage sur son site web du nom des participants à ce numéro, cela s'appelle de la désinformation et de la censure. Pour les profils des contributeurs sont fort intéressants, Gabriel Matzneff a divorcé après avoir tenté d'imposer à sa femme un ménage à 3 avec un collégien. René Schérer a eu des relations sexuelles avec Guy Hocquenghem alors qu'il était âgé de 15 ans, Jean-Luc Hennig a signé toutes les pétitions pro-pédophiles des années 1970 avec René Schérer et Guy Hocquenghem. Jean-Luc Hennig avait pour collègue chez Libération Christian Hennion, le tuteur de Frank Demules. Ce dernier a été abusé sexuellement par Christian Hennion et personne n'a daigné réagir. Frank Demules est l'auteur d'un livre autobiographique intitulé Un petit tour en enfer, pour lequel il n'a eu à subir aucun procès en diffamation puisqu'il expose la vérité.


Sur la page wiki de Luc Rosenzweig nous apprenons qu'il existe plusieurs cosignataires au numéro 37 de la revue Recherches or la liste est incomplète, quelle crédibilité ?! De l'information sélective, est-ce là la valeur encyclopédique de wikipedia ? Mais ce n'est pas tout puisqu'un sur les pages personnelles de ces fameux cosignataires, aucune trace du numéro de cette revue pour ces vedettes : René Schérer, Gab la Rafale et Guy Hocquenghem.


Bernard Faucon lui y a droit.


Mieux encore, rendu sur la page personnelle de René Schérer il est évoqué sa participation au numéro 22 de la revue Recherches mais absolument rien sur le numéro 37. N'est-ce pas risible tant de malhonnêteté affichée au grand jour ? 


Après un échange avec un énième érudit du mouvement LGBT sur Twitter, ce dernier a effacé cet ouvrage dérangeant de la page de Luc Rosenzweig, sans comprendre ce qu'il faisait et sans réel motif puisque sa modification a été annulé le lendemain par une autre personne comme nous pouvons le voir ici vers mi-janvier 2018. Le pouvoir de censure sur wikipedia est total, le bannissement de rigueur. 


Désinformation et partialité, wikipedia fait dans les relations publiques. Finalement ce n'est pas une encyclopédie mais un faire valoir pour vendre l'image de certaines personnalités. Chers censeurs, chers désinformateurs, chers négationnistes, votre perversité n'est plus à démontrer et la réalité des faits est implacable. Wikipedia l'encyclopédie dite libre n'est qu'un relais de propagande puisque l'entreprise Freud Communications modifie les profils de certains de leurs clients à leur demande (voir photo de mon article sur les élections de W.Bush en 2000 ou la page wikipedia de Freud Communications).


Après avoir effectué moi-même les changements qui s'imposent, le propriétaire du compte LOMITA (admin sur wikipedia) a tout supprimé. Cette personne n'a aucune crédibilité pour se permettre de supprimer une information exacte, en revanche elle a énormément de facultés pour protéger les déviants comme Yves-Saint Laurent ou Gabriel Matzneff puisqu'elle les surveille comme du lait sur le feu. Ce n'est pas votre ancienneté qui est un gage de compétence mais bel et bien le travail que vous produisez, LOMITA c'est le néant sidéral. Ce genre de personne va ensuite faire de grands discours sur la liberté d'expression, l'accès à l'information, admirons donc ce triste personnage se comporter en fasciste de la pensée ! Elle m'a banni après un jour d'existence sur wikipedia (JAJAFAFA), sans motif valable, et elle a récidivé quelques mois après que je sois revenu, une véritable obsédée, zélée, ceci sans l'once d'un échange avec moi. Nous admirerons ici l'impertinence de cette personne, son incapacité à échanger et son attitude fascisante ! Ainsi mes modestes changements ont tous été annulé par l'ange gardien des pro-pédophiles : LOMITA. Vous avez bien mérité ce titre croyez-moi ce que vous faites est indigne et injustifiable sinon essayez de communiquer, avec des sources qui n'existeront pas, nous allons rire, c'est garanti ! En conséquence, l'ignorance n'a pas sa place dans une encyclopédie, wikipedia n'est donc pas une encyclopédie mais un recueil propagandiste dirigée par des individus sans vergogne ni principe.


Que de mépris pour les personnes de votre acabit LOMITA, vous pourriez être la créatrice du site wikipedia que ça ferait toujours de vous une personne indigente, soyez-en certaine !


Maintenant voici quelques photos concernant cette LOMITA, planquée, muette, et soutenue par des gens peu scrupuleux et soucieux à l'égard de la réalité des faits :





Quant aux exploits de LOMITA ils sont décrits sur agoravox par d'autres contributeurs, il suffit de taper LOMITA dans le moteur de recherche pour juger de la valeur de cette personne.


Et voici la prose de Gabriel Matzneff qu'il partage avec les lecteurs du numéro 37 de la revue Recherches (1979) :


Les beaux discours et l'action sont deux choses différentes, ici il suffit de faire une simple chose, rendre à wikipedia sa vérité. Ainsi faire figurer la revue mentionnée ci-dessous dans la rubrique ouvrage de la page personnelle de Gabriel Matzneff c'est partager une information claire, précise et vérifiable, la nier c'est désinformer. Cet artiste de la pédophilie, Gabriel Matzneff, n'a jamais été condamné et il bénéficie en plus de la mansuétude de l'opinion publique ?! Pourquoi faudrait-il gommer sa participation à la conception et à l'écriture du numéro 37 de la revue Recherches ? C'est un comble...


Si la vérité vous importe et que vous désirez constater le phénomène de censure par vous même alors rendez-vous sur sur le profil de Gabriel Matzneff ou René Schérer ou Guy Hocquenghem (modifier) et copier/coller ceci :


Fous d'enfance : qui a peur des pédophiles ? (avec plusieurs cosignataires dont Luc Rosenzweig, Gilbert Villerot, Jean-Luc Hennig, René Schérer, Bernard Faucon et Guy Hocquenghem), Éditions Recherches, 1979.


Admirez le spectacle, les protégés sont Jean-Luc Hennig (V.I.P), René Schérer, Guy Hocquenghem et Gabriel Matzneff, le gratin pro-pédophile. Le contexte de l'époque, oui c'est c'la messieurs, juste capables de suivre un contexte, quelle intelligence, suivre un mouvement, suivre des ordres, sans l'once d'une réflexion. Cela est valable pour les pro-pédophiles quant aux pédophiles René Schérer et Gabriel Matzneff, eux c'est la prison qu'ils méritent, rien d'autre ! Leur parade contextuel ils iront exposé cela aux naïfs qui ne connaissent pas l'affaire Villerot, créateur du premier mouvement pédophile français : le GRED. Ils iront expliqué pourquoi ils ont signé des pétitions pro-pédophiles puis accordé une voix au pervers de Saint-Ouen dans les journaux du Monde et Libération. Gabriel Matzneff était déjà critiqué par les lecteurs du Monde, il suffit de lire les archives de la fameuse époque, ce pseudo contexte qui n'était qu'un fantasme dans l'esprit de ces déviants. Un père de famille a même déposé plainte dans ce contexte, imaginez ce père indigné devant sa télévision à écouter Gabriel Matzneff faire l'apologie de la pédophilie chez Bernard Pivot. Il existait encore des gens qui n'étaient pas influencés par la révolution sexuelle mais comment est-ce possible avec un tel contexte!?

Enfin la preuve, voici la liste des participants au numéro 37 de la revue Recherches que j'avais déjà fourni ici précédemment, une liste reniée par les administrateurs de Disneypedia :




P.S: Pour contrôler les activités de la police wikipedienne, n'oubliez pas de vous rendre dans la rubrique Afficher l'historique pour consulter les modifications qui sont intervenues sur la page que vous consultez.


Frank D.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Dossier Tariq Ramadan (1) : La descente aux enfers

Dossier Tariq Ramadan (3) : infidèle oui et alors ?

Le Jeremstargate et ses certitudes: les faits. Qui sont Babybel et Babar ? (acte 1)