Blog de « Marianne France » sur MediaPart : soutien de Tariq Ramadan



Ceci n'est pas un article mais une alerte relative à un blogueur de MediaPart. Après une trentaine de commentaires postés sur la page ci-dessous, Ali Saad, l'auteur, a décidé d'utiliser la fonction "désactiver les commentaires".


Si les partisans de Tariq Ramadan sont honnêtement ouverts aux débats, alors pourquoi user de tous les moyens possibles et imaginables pour fuir l'échange ? Celui qui sait n'a rien à craindre de l'ignorant déguisé en savant.

Je rappelle que le collectif MARIANNE FRANCE n'est pas un auteur mais un regroupement d'auteurs pro-Ramadan et que la plupart d'entre eux sont en relation avec Fanny Bauer-Motti. Cette dernière fut le premier soutien médiatique du présumé violeur. Le 24 octobre 2017 elle affirmait que Tariq Ramadan était innocent, s'appuyant sur son expertise dans le domaine de la psychologie. Cette dernière est également présente sur MediaPart sous le pseudonyme de Miraelsa.1



signé Kevin Allagapen (nous le retrouvons sur le site du réveil citoyen de Fanny Bauer-Motti et en tant que Directeur du pôle de recherche en bio diversité et protection de l'environnement de l'association Marinette Motti, Marinette est la mère de Fanny).



signé Kevin Allagapen


signé Kevin Allagapen


signé Kevin Allagapen


entretien avec Thevaki Sriseyohn (vice-présidente de l'association Marinette Motti)


signé Dr Khalil Elahee, cet article a été diffusé un jour auparavant sur le site du réveil citoyen.

Enfin, Ali Saad, auteur de l'article évoqué initialement dans ce modeste billet, a également été publié sur le site du reveil citoyen. Ce media citoyen est le fruit du travail de l'équipe emmenée par Fanny Bauer-Motti et sa boîte de production « Dim Production ».


Frank D.

1Mira Elsa Motti est une référence au prénom de sa grand-mère maternelle.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Dossier Tariq Ramadan (1) : La descente aux enfers

Dossier Tariq Ramadan (3) : infidèle oui et alors ?

Le Jeremstargate et ses certitudes: les faits. Qui sont Babybel et Babar ? (acte 1)