Dossier Tariq Ramadan (6) : Pétitions, médias et mythomanie ?




Maître Szpiner a déclaré qu'il ne faut pas faire la justice dans les médias alors que sa principale cliente se répand dans les médias ? Ils devraient rappeler à l'ordre la starlette Henda Ayari s'il avait un minimum de cohérence intellectuelle. La défense discrète médiatiquement a changé sa stratégie après l'intronisation de Maître Marsigny, la seule voix pro-Ramadan dans les médias.

Après l'audience du 5 juin, nous avons appris que Tariq Ramadan avait eu 5 relations extra-conjugales concernant cinq femmes citées dans le dossier d'instruction. Nous parlons ici de relations sexuelles consenties notamment avec la dénommée Marie. Maître Marsigny s'est ensuite exprimé à plusieurs reprises pour affirmer que son client n'avait pas été mis en examen pour la plainte relative aux 9 présumés viols subis par Marie. Par la suite Maître Szpiner est intervenu dans les médias pour contredire son confrère en affirmant que monsieur Ramadan avait été entendu uniquement dans le cadre des plaintes déposées par Henda Ayari et Christelle. Or Tariq Ramadan s'est également exprimé concernant le cas de Marie, reconnaissant avoir eu une relation consentie avec elle. 

Henda Ayari était invitée le 9 juin chez Thierry Ardisson sur C8 pour évoquer la sortie de son nouveau livre sur Tariq Ramadan. Il est de notoriété publique que Thierry Ardisson a essayé diverses drogues et qu'il a conservé le cannabis comme psychotrope pour un usage quotidien alors qu'il a notamment été un consommateur d'héroïne. Ce dernier a notamment eut au moins une expérience homosexuelle avec Didier Grumbach1 et fut « spectateur » de plusieurs partouzes.2 Une vie passionnante, un exemple à suivre, puisque les propos de Thierry Ardisson sont diffusés dans les médias dominants. Ce moralisateur a été contrôlé le samedi 5 mai 2018 avec sept grammes de cannabis sur lui alors qu'il se trouvait à la gare du Nord.3 Côté vie privée, déjà deux divorces au compteur, nous attendons le troisième avec sa cadette de 27 ans, Audrey Crespo-Mara. D'ailleurs n'y a-t-il pas eu adultère lors de son deuxième divorce ? En effet il fit la rencontre de la journaliste Audrey Crespo-Mara au mois de novembre 2009 alors qu'il était encore marié à Béatrice Toustalan. Monsieur Ardisson, père la morale, incarnant exactement tout ce que l'être humain doit fuir et combattre : la décadence.4


Les pétitions

Le groupe pour le droit à une procédure équitable pour Tariq Ramadan (DPETR) a lancé une pétition le 16 avril via une plate-forme de pétitions en ligne, sur le site change.org. Actuellement le compteur affiche plus de 151.088 signatures.


Le 14 juin 2018, une autre pétition a été relayée par le groupe DPETR sous la forme d'une lettre ouverte : « Un appel international pour une procédure équitable pour Tariq Ramadan ». Voici le contenu :

« Un appel international pour exiger une procédure équitable pour Tariq Ramadan. Après quatre mois de détention provisoire, la dernière demande pour une remise en liberté sous caution de Tariq Ramadan a de nouveau été refusée.

En tant que personnalités, chercheurs et politiciens du monde entier, nous écrivons pour exiger une procédure équitable pour le professeur Tariq Ramadan, incarcéré depuis le 2 février dans une prison française.

Ce n'est pas à nous de juger de la culpabilité ou de l'innocence du professeur Ramadan. Nous reconnaissons pleinement les droits des plaignantes, à ce que leur cause soit entendue sans préjudice ou atteinte à leur honneur. Mais nous souhaitons rappeler au pays qui a affirmé l'inaliénabilité des droits de l'Homme et l'égalité; l'importance du respect des principes qui garantissent l'intégrité de la justice française.

Ainsi, nous posons la question: Pourquoi M. Ramadan a-t-il été privé de liberté sous caution lors de l'enquête préliminaire? Ceci bien qu'il se soit rendu volontairement à l'interrogatoire et ait donné toutes les garanties requises?

Mr. Ramadan a-t-il bénéficié de l'égalité de traitement tant appréciée par la France, alors que des personnalités politiques de haut rang accusées de faits similaires continuent de bénéficier de leur liberté de mouvement?

Existe-t-il une forme de justice pour les musulmans en France et une autre pour tous les autres?

Qu’est-ce qui justifie sa mise en isolement, les droits limités de visites familiales, le refus d’accès à son dossier judiciaire et donc aux moyens nécessaires pour préparer sa défense?

Les magistrats peuvent-ils permettre les fuites d’informations de manière sélective en toute impunité? Est-ce une habitude en France que des personnalités politiques de haut rang dénigrent publiquement une personne en attente de procès?

En bref, nous posons respectueusement la question: Mr Ramadan bénéficie-t-il d'une procédure judiciaire juste et équitable, dans laquelle il est présumé innocent jusqu'à preuve du contraire?

Nous demandons donc l’application et le respect d’une justice égalitaire et impartiale.

Nous tenons également à faire part de notre profonde préoccupation pour la dignité et le traitement humain de tous les prisonniers.

Les magistrats français semblent ignorer les diagnostics de neuf médecins qui stipulent que Mr. Ramadan souffre d’une sclérose en plaques, y compris l’avis de l'autorité médicale en chef de la prison qui a confirmé que son état de santé n'était pas compatible avec le maintien en détention.

Alors que M. Ramadan souffre de sclérose en plaques et de complications neurologiques, il ne bénéficie toujours pas d’un traitement médical approprié.

Nous comprenons que la défense a fait appel à la Cour européenne des droits de l'homme face aux souffrances infligées au professeur par la justice française.

Nous demandons à nos amis français: doit- on en arriver là?!

Nous, signataires de cette lettre, soutenons l'engagement de la France pour le respect des valeurs de liberté, égalité et fraternité menacées aujourd'hui dans le monde.

Nous espérons que votre réponse à notre appel prouvera que ces valeurs sont bien respectées ».


Cette lettre a été signé par 102 personnes aux nationalités diverses, nous dénombrons : 1 australien, 3 belges, 1 bosniaque, 1 brésilien, 4 canadiens, 1 allemand, 3 iraniens, 1 indien, 2 italiens, 1 japonais, 1 libanais, 6 malaisiens, 3 hollandais, 1 philippin, 5 qatariens, 2 sud africains, 1 suisse, 1 turc, 1 kosovar, 4 français, 28 anglais et 31 américains.


Liste des 102 Signataires


  1. Prof Farid Hafez , Salzburg, Austria
  2. Dr Malika Hamidi, Brussels, Belgium
  3. Dr Yacob Mahi, Brussels, Belgium
  4. Nordine Saïdi, Brussels, Belgium
  5. Dr Ahmet Alibasic, Sarajevo, Bosnia and Herzegovina
  6. Dr Francirosy Campos Barbosa, Sao Paulo, Brazil
  7. Dr Nadia Abu-Zahra, Ottawa, Canada
  8. Charles Taylor, Montreal, Canada
  9. Thomas Woodley, Montreal Canada
  10. Houria Bouteldja, Paris, France
  11. Ismahane Chouder, Paris, France (co-présidente du Collectif des féministes pour l'égalité)
  12. Dr Sonya Dayan- Herzbrun, Paris, France (sociologue juive, professeure émérite)
  13. Catherine Samary, Paris, France (économiste, journaliste et écrivain)
  14. Dr Hans-Christian Günther, Freiburg, Germany
  15. Professor Dr Anwar Alam, New Delhi, India
  16. Dr Javad Kashani, Tehran, Iran
  17. Professor Mohammad Marandi, Tehran, Iran
  18. Professor Abdulkarim Soroush, Iran
  19. Dr Mohammed Hashas, Rome, Italy
  20. Hamza Piccardo, Italy
  21. Dr Mohammad Abdur Rahman Siddiqi, Tokyo, Japan
  22. Dr Ahmad Sukkar, Beirut, Lebanon
  23. Tengku Ahmad Hazri, Kuala Lumpur, Malaysia
  24. Anwar Ibrahim, Malaysia
  25. Wan Azizah binti Wan Ismail, Malaysia
  26. Professor Dr Mohammad Hashim Kamali, Kuala Lumpur, Malaysia
  27. Dr Ahmad Farouk Musa, Kuala Lumpur, Malaysia
  28. Dr Chandra Muzaffar, Kuala Lumpur, Malaysia
  29. Dr Paul Aarts, Amsterdam, The Netherlands
  30. Alexander Fluegel, The Hague, The Netherlands
  31. Dr Ellen van de Bovenkamp, Leiden, The Netherlands
  32. Dr Hamid Aminoddin Barra, Marawi City, The Philippines
  33. Dr Mutaz Al Khatib, Doha, Qatar
  34. Dr Mawahib Bakr, Doha, Qatar
  35. Dr Mohammed Ghaly, Doha, Qatar
  36. Professor Ray Jureidini, Doha, Qatar
  37. Professor Emad El-Din Shahin, Doha, Qatar
  38. Professor Farid Esack, Johannesburg, South Africa
  39. Dr Quraysha Ismail Sooliman, Pretoria, South Africa
  40. Jacques Neirynck, Switzerland
  41. Dr Sami Al- Arian, Istanbul, Turkey
  42. Professor Dr Arshin Adib-Moghaddam, London, UK
  43. Dr Shabbir Akhtar, Oxford, UK
  44. Dr Nadje Al-Ali, London, UK
  45. Dr Arif Anis, London, UK
  46. Dr Walter Armbrust, Oxford, UK
  47. Karen Armstrong, London, UK
  48. Professor Masooda Bano, Oxford, UK
  49. Dr Fanny Bauer-Motti, London, UK
  50. Professor Stephen Chan, London, UK
  51. Dr Stephanie Cronin, Oxford, UK
  52. Professor Robert Gombrich, Oxford, UK
  53. Dr Bilal Hassam, Leeds, UK
  54. Ken Loach, UK
  55. Professor Kalypso Nicolaidis, Oxford, UK
  56. Professor Jørgen S. Nielsen, Birmingham, UK
  57. Dr Homa Katouzian, Oxford, UK
  58. Tanya Cariina Newbury-Smith, Exeter, UK
  59. Dr Ziba Mir-Hosseini, Cambridge, UK
  60. Professor Tariq Modood, Bristol, UK
  61. Professor Ian Neary, Oxford, UK
  62. Peter Oborne, London, UK
  63. Professor Eugene Rogan, Oxford, UK
  64. Dr Behar Sadriu, London, UK
  65. Omar Salha, London, UK
  66. Professor Salman Sayyid, Leeds, UK
  67. Dr Mustapha Sheikh, Leeds, UK
  68. Professor Avi Shlaim, Oxford, UK
  69. Professor Jan Zielonka, Oxford, UK
  70. Dr Khaled Abu-El Fadl, Los Angeles, California, USA
  71. Professor Asma Afsaruddin, Bloomington, Indiana, USA
  72. Dr Ilham AlMahamid, Albany, New York, USA
  73. Ijaz Arif, Roseville, California, USA
  74. Abbas Barzegar, Atlanta, Georgia, USA
  75. Dr Hatem Bazian, Berkeley, California, USA
  76. Dr Jonathan Brown, Washington DC, USA
  77. Dr Zahid Bukhari, Frederick, Maryland, USA
  78. Dr Charles Butterworth, Maryland, USA
  79. Salah Eddin Elbakri, Oakland, USA
  80. Professor John Esposito, Washington DC, USA
  81. Dr James H. Faghmous, Stanford, USA
  82. Professor Marianne Farina, Berkeley, California, USA
  83. Dr Alain Gabon, Virginia, USA
  84. Professor Todd Green, Iowa, USA
  85. Dr Ramon Grosfoguel, Berkeley, California, USA
  86. Dr Abdullah bin Hamid Ali, California, USA
  87. Dr Nader Hashemi, Denver, USA
  88. Dr Altaf Husain, Washington, USA
  89. Hussein Khatib, Minnesota, USA
  90. Dalia Mogahed, Washington, USA
  91. Dr Aasim Padela, Chicago, USA
  92. Muslema Purmul, California, USA
  93. Dr Yasir Qadhi, Memphis, TN, USA
  94. Professor Robert Shedinger, Iowa, USA
  95. Dr Ahmad Sheikh, Cape Girardeau, Missouri, USA
  96. Dr Amina Wadud, Berkeley, California, USA
  97. Hamza Yusuf, Berkeley, California, USA
  98. Yakub Mohamed, Canada
  99. Elma Berisha, Kosovo
  100. Professor Richard Falk, Princeton, USA
  101. Dr Norman Finkelstein, USA
  102. Naiyerah Kolkailah, USA

Cette pétition n'a pas été relayée en masse par les médias français sauf rare exception. Nous constatons que si l'information est favorable au présumé innocent Tariq Ramadan alors elle n'intéresse pas nécessairement les médias français, est-cela l'objectivité ?

20minutes et Libération ont évoqué cette pétition avec un dédain manifeste mettant en exergue le fait que « aucun intellectuel français de renom » ne l'avait signée. Ceci est d'une prétention sans nom car devons-nous supposer qu'un intellectuel français vaut 100 personnes étrangères ? De plus qui sont ces intellectuels français ? Où sont-ils ? Y en a-t-il ? Mais pourquoi se cachent-ils ? Ont-ils accès aux médias ? Telle est la question. La France excelle dans le misérabilisme intellectuel et la désinformation massive, rappelons quelques faits concernant le journal Libération.

Le journal Libération est encore amnésique quand il s'agit d'évoquer l'époque où une importante partie de leurs journalistes signaient des pétitions pro-pédophiles fin des années 1970. La journaliste Bernadette Sauvaget pourra se prévaloir d'émettre une quelconque opinion sur l'affaire Ramadan après avoir fait amende honorable concernant le passé du journal déviant pour lequel elle exerce son métier de propagandiste. C'est-à-dire condamner les anciens employés de Libération tels que Christian Hennion, Jean-Luc Hennig, Guy Hocquenghem, Luc Rosenzweig, Laurent Dispot, Michel Cressole, les transsexuels Hazera et Maud Molyneux, Copi avec sa Libérett' transsexuelle. Ou encore le boss de Libération Laurent Joffrin avec le Iacub-DSK gate en 2013.

Ceci est la France, moralisatrice, hypocrite, déviante, révisionniste voire négationniste, à lire : « Le journal Libération : Temple médiatique français de la pédophilie ».


Henda Ayari sur BFMTV

Le même jour que la diffusion de la pétition en faveur de la libération de Tariq Ramadan, le magazine people Paris Match publiait un court article sur Henda Ayari. Cette dernière nous rappelait que l'attentat du Bataclan l'avait convaincu d'ôter son voile alors que la campagne #metoo #balancetonporc l'avait convaincu de porter plainte contre Tariq Ramadan. Peut-être qu'une campagne médiatique en faveur de la dénonciation calomnieuse convaincrait Henda Ayari de retirer sa plainte ?



Le jour suivant ce fut au tour de la journaliste Ruth Elkrief de recevoir la célèbre Henda Ayari sur la chaîne d'information en continue BFMTV.5 Un flot de questions inintéressantes, Henda Ayari récita son scénario et Ruth Elkrief lui tint le pupitre. Encore un énième moment navrant de journalisme destiné, non pas à informer, mais à propager dans l'inconscient collectif, l'idée selon laquelle Tariq Ramadan est coupable de viols.


Le marathon médiatique d'Henda Ayari n'était pas fini puisque le mardi 19 juin elle était invitée dans l'émission des « Grandes Gueules » de RMC.6 Entre temps nous apprenions que le gouvernement français avait gelé les comptes bancaires d'Hani Ramadan pour une durée de 6 mois. Il est soupçonné de financement du terrorisme. Or le frère de Tariq Ramadan a dénoncé l'inutilité de cette nouvelle mesure puisqu'il ne détient aucun compte bancaire en France. Au mois d'avril 2018 il avait déjà été expulsé du territoire français pour le même motif.


Enfin le jeudi 21 juin, Henda Ayari se rendait chez son éditeur à Paris pour donner une conférence d'environ deux heures afin de faire la promotion de son dernier livre et parler de laïcité. Le journal Le Point en a profité pour publier un article et offrir encore un éclairage médiatique à cette présumée victime.7



Frank D.


3Voici : Thierry Ardisson : contrôlé avec de la drogue sur lui, l'animateur a écopé d'une amende, Cyril Delaune, 10 mai 2018.

6RMC : Les Grandes Gueules, émission du 19 juin 2018.

7Le Point : Henda Ayari, seule contre tous, Louis Chahuneau, 21 juin 2018.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Dossier Tariq Ramadan (1) : La descente aux enfers

Dossier Tariq Ramadan (3) : infidèle oui et alors ?

Le Jeremstargate et ses certitudes: les faits. Qui sont Babybel et Babar ? (acte 1)